on y va !

"Rare : un récit d'experience professionnelle d'animation d'ateliers par une Américaine compétente. Magnifique de finesse, de savoir-faire et de didactisme. Traduit avec maestria par Richard Doust.
A lire ! Un régal !"


critique parue dans Ecrire et Editer, nov 2000

L'AUTEUR
LE TRADUCTEUR
L'ATELIER D'ECRITURE
J'ECRIS PARCE QUE...
PREMIERE PENSEE
LIRE DES CRITIQUES COMMANDER LE LIVRE


Sâdhana
le site de l'Union des Bouddhistes de Langue Française

Ce n'est certes pas évident de jubiler quand la feuille blanche, dans son immaculée virginité, attend que nous la noircissions de nos traits liés ou déliés, de nos capitales, minuscules, cursives, obliques ou italiques ... ou encore de nos indéchiffrables pattes de mouches ! L'auteur nous emmène, au gré de ces 64 jalons, dans la merveilleuse aventure qu'est l'Ecriture en la rendant accessible à tous. Avec humour - un plus un égale Mercedes, par ex. - et une attitude fort zen, elle nous convainc que le fait d'écrire est une nécessité bénéfique pour appendre à se connaître, à avoir confiance en soi et finalement exprimer ce que l'on voudrait bien et que l'on n'ose souvent pas dire. L'écriture est le reflet de nos pensées, de nos humeurs, de nos joies et souffrances, elle peut être ponctuelle, discontinue, logorrhéique ou concise, imaginaire ou très réaliste, logique ou non, mais elle sera toujours l'expression de notre créativité. Car, tout processus " écritif " est créatif en lui-même, puisque que l'on crée le contenu de cette page blanche; il en va de même pour les compositeurs, les peintres, les photographes, et bien sûr les calligraphes.
Si certains, graphologues, analysent l'écriture en elle-même pour expliquer état, structure et comportement des personnes, l'étude du contenu " écritif " peut souvent collaborer judicieusement dans le cadre d'une thérapie psychanalytique. Combien de personnes ont tenu un journal perso', ont fait à un moment ou à un autre de leur vie un bilan autobiographique, ont commis proses et vers en tous genres allant du sublime au banal " raz des pâquerettes ", de l'indicible dévotionnel à l'érotisme le plus scabreux, du spirituel le plus élevé au sadisme le plus inavouable ? A quelque part toutes les personnes alphabé(et non ê...!)tisées ont écrit dans leur vie, d'une manière consciente ou inconsciente, que ce soit même leur liste de courses... reflétant leurs priorités alimentaires et sanitaires. Parodiant le " je pense, donc je suis ", je dirais avec Nathalie " j'écris donc je me crée ". Excellent livre frais, alerte, tonique et direct, non dénué de rires et sourires, à recommander à tous les " bouchés du stylos ", les épycondylés du poignet, les introvertis de l'encre. Au fait, vous m'f'rez 100 lignes..!